Scandales dans les agences de pub, Balance Ton Agency dénonce

@BalanceTonAgency : scandales et dénonciations dans les agences de pub

Les scandales marketing ce n’est pas qu’en externe que ça se passe… Après le mouvement Balance Ton Porc lancé il y a quelques années c’est au tour du monde de la communication et des agences de pub de se retrouver au milieu de différents scandales. 

Il y un an maintenant, a été créé le compte Instagram @Balancetonagency. Suivi aujourd’hui par 134 000 personnes, il dénonce les comportements inappropriés que l’on retrouve dans les agences de communication : harcèlement, sexisme, racisme… 

Les témoignages se multiplient

Alors vous me direz on est pas dans Mad Men et les choses ont évolué depuis l’époque des hommes en costume qui n’adressaient la parole aux femmes que pour leur demander du café ou complimenter leur décolleté… Pourtant la réalité est bien là et les témoignages affluent. 

 

scandales dans les agences de pub scandales dans les agences de pub scandales dans les agences de pub scandales dans les agences de pub

Un compte Instagram qui fait bouger les choses

La créatrice du compte Anne Boistard, a dévoilé son identité il y a seulement deux mois lors du festival de l’association féministe Empow’her. Cette jeune trentenaire travaille depuis plusieurs années dans le domaine de la publicité et a été victime d’un burn out il y a deux ans. Elle affirme vouloir rendre le milieu de pub moins sexiste. 

Suite au raz-de-marée provoqué par la multitudes de témoignages accablants, Anne Boistard arrive petit à petit à faire bouger les choses grâce à son compte Instagram. Ce dernier à notamment permis de mettre en place différentes enquêtes internes et procès aux prud’hommes. Il a même entraîné la démission de Julien Casiro le patron de Braaxe accusé d’avoir eu des comportements hautement inappropriés au travail. 

Les conséquences avec la justice

Mais alors quelles sont les conséquences de ce genre de dénonciation publiques sur les réseaux ? En effet la question de l’éthique peut se poser derrière ce type de déclarations qui sont parfois discréditées par manque de “preuves”. Par ailleurs Anne Boistard est aujourd’hui poursuivi en justice par trois entreprises pour diffamation : Cimaya, Comfluence et Braaxe. 

Pour moi, la parole devait être centrée sur les victimes. Le sujet, ce n’était pas moi. Aujourd’hui, le combat a gagné en légitimité, et cela me donne envie d’être fière de tout ce qui s’est passé en un an, grâce à l’engouement qu’il y a eu, à cette libération de la parole“, a-t-elle déclaré lors d’un entretien pour les échos. 

D’autres comptes similaires tels que @Balancetastartup qui a plus de 190 000 followers, dénoncent les dérives du monde professionnel et tentent de faire bouger les choses. 

 

Laisser un commentaire