Les NFT, c’est quoi ?

Si vous êtes actif sur les réseaux sociaux, vous avez probablement déjà entendu parler des NFT. Mais savez-vous réellement ce que c’est ?

NFT est l’acronyme de Non Fungible Tokens, en français, “jetons non fongibles”. Cette appellation désigne en fait des certificats numériques infalsifiables qui attestent l’authenticité d’un objet virtuel, comme une sorte de propriété numérique.
Largement utilisés aujourd’hui dans le monde de l’art numérique, les NFT peuvent aussi bien attester de l’authenticité des tweets, GIF, chansons, achats dans des jeux vidéo, essais, noms de domaine, objets virtuels dans un métaverse etc.

Les NFT possèdent aussi chacun un seul propriétaire, et c’est la garantie du caractère unique de l’objet virtuel qui donne sa valeur à l’achat en ligne.
L’achat et la revente de NFT se fait par le biais de crypto-monnaies, et le fait qu’il soient non fongibles permet à leur valeur de fluctuer.

Le NFT qui s’est vendu le plus cher à ce jour est l’œuvre Everyday’s: The First 5000 Days, de l’artiste américain Beeple, qui représente un collage numérique de 5 000 pièces, vendu à plus de 69 millions de dollars. L’œuvre ayant été vendue avec son NFT, le certificat numérique indique que c’est bien l’œuvre originale de l’artiste, unique et traçable, il indique qui l’a vendue, qui l’a achetée, pour quel somme et quand.

L’œuvre Everyday’s: The First 5000 Days, de l’artiste américain Beeple, qui représente un collage numérique de 5 000 pièces, vendu à plus de 69 millions de dollars

Les NFT donnent une nouvelle perspective aux artistes numériques. En effet leurs œuvres peuvent enfin posséder de la valeur et générer un bénéfice. De plus, les NFT donnent une grande liberté aux artistes. En effet, la vente se faisant exclusivement en ligne, les NFT élimine les intermédiaires tels que les galeries d’art ou les maisons de vente aux enchères, ce qui leur permet de garder une plus grande partie de leurs bénéfices.

L’enthousiasme qui suit cette innovation a cependant tendance à ignorer l’impact environnemental de la technologie sous-jacente. En effet, la plupart des NFT se vendent sur le réseau Ethereum, qui nécessite un système de machinerie très puissant, qui effectue des calculs très complexes. Ces types de processeurs de minage consomment environ 91 térawattheures d’électricité par an, ce qui représente environ la consommation de la Finlande. Chiffres inquiétant lorsqu’on assiste à l’essor d’une telle envergure de ce phénomène.

8 commentaires sur “Les NFT, c’est quoi ?”

  1. Does your site have a contact page? I’m having problems locating it
    but, I’d like to send you an e-mail. I’ve got some
    creative ideas for your blog you might be interested in hearing.
    Either way, great website and I look forward to seeing it grow
    over time.

Laisser un commentaire