Luna Sky et Émilie Amar : le placement de produit qui a mal tourné

Fini les kits de blanchiment dentaire et les thés détox ! Sur Instagram et Snapchat, les influenceurs vendent aujourd’hui un nouvel idéal de beauté : taille de guèpe, nez fin, poitrine et fesses refaites… Photo de Kim Kardashian ou de Maeva Ghennam à l’appui, leurs abonnés n’hésitent pas à investir dans la chirurgie pour leur ressembler. Selon une étude datant de 2019, les 18-34 ans ont désormais plus recours à la chirurgie esthétique que la tranche des 50-60 ans.

Pour assouvir le besoin de leurs abonnés, les influenceuses de télé réalité proposent désormais des placements de produits chirurgie. Sur ces réseaux sociaux, la candidate de télé-réalité Felicia Gül Taskiran a par exemple présenté un concours Instagram qui permettait de gagner 2000€ d’injections dans les fesses ou dans les lèvres. Vivement critiquée sur les réseaux sociaux, la candidate a par la suite supprimé son post.

Concours d’autant plus surprenant dans un contexte de polémique autour du HYAcorp. En effet, les candidates de télé-réalité Luna Skye et Émilie Amar ont fait des injections de HYAcorp aux fesses qui ont mal tourné. Si ce procédé devait être sans danger, les jeunes femmes ont connu de terribles complications en contractant un staphylocoque ce qui les ont maintenu à l’hôpital 5 mois. Le point commun entre ces deux jeunes femmes ? Elles ont étés opérées par le même médecin dans le cadre d’un partenariat rémunéré. Seul hic, Luna Skye aurait reçu 80 injections (40 dans chaque fesse), alors que le laboratoire n’en recommande que 2 fois moins au maximum.

Au vu des chiffres des placements de produits en constante baisse, les influenceuses télé-réalité semblent donc changer de stratégie. Mais à quel prix ?

Laisser un commentaire