Amazon : Le génie du mal

Amazon

Si vous aussi vous trouvez que produire pour détruire est absurde, boycottez Amazon !

On trouve tout sur Amazon de l’ordinateur à la nourriture en passant par tous types de gadgets, mais nous connaissons moins l’envers du décor. 

Ce site de e-commerce mondialement connu pour son grand choix de produits et ses ultra concurrentiels est devenu le chouchou en matière d’achat sur internet avec 21,2 millions(1) de commandes passées en 2018 selon une étude menée par Kantar Worldpanel. 

Avec près de 30 millions de visiteurs uniques par mois, Amazon reste premier dans le Top 15 Médiamétrie/Fevad des sites marchands à la plus forte audience. 

Derrière cet engouement pour ce géant américain de nombreuses dérives sont cachées du grand public. En voici quelques-unes. 

Destruction d’articles invendus 

Pendant que des personnes n’ont pas les moyens pour offrir des cadeaux à leurs enfants à Noël, le géant du e-commerce se permet de jeter et détruire des produits neufs. Jouets, télévisions, couches pour bébés tous ces produits sont détruits alors qu’ils sont encore parfaitement consommables.  

Alors pourquoi un tel gaspillage ? 

Il faut d’abord comprendre comment Amazon fonctionne. Amazon est une Market Place. Ce qui ne fait pas partie du catalogue Amazon est généralement mis en ligne par des vendeurs indépendants venus du monde entier. Ils profitent de la réputation d’Amazon pour augmenter leurs ventes et bénéficier de nombreux clients. 

Amazon propose à ces vendeurs indépendants de stocker leurs marchandises dans ses entrepôts. Grâce à cela, les produits pourront bénéficier du label « Expédié par Amazon » et d’une livraison plus rapide. Tout ceci augmente les ventes de produits.   

Et ce sont précisément ces produits qui posent problème.

Les frais de stockage des marchandises dans les entrepôts d’Amazon seraient la raison pour laquelle les entreprises sont amenées à prendre une décision entre le rapatriement ou la destruction de leur marchandise. Plus le produit reste entreposé chez Amazon, plus les frais de stockage augmentent. 

Ces frais de stockage ont pour but de réduire le stock d’invendus et ainsi augmenter l’espace de stockage alloué aux produits les plus convoités.

Pour se débarrasser des invendus, Amazon propose aux marques de rapatrier leurs produits moyennant un certain coût ou alors de les détruire.

Mais pourquoi choisir la destruction et pas le rapatriement ? 

Parce que le rapatriement coûte plus cher à l’entreprise que de faire détruire ses produits par Amazon. 

C’est ainsi que selon les estimations d’élus CGT, rapportées par Le MondeAmazon détruit chaque année plus de 3,2 millions d’objets manufacturés neufs.  

Pour agir contre cette destruction massive, une pétition a vu le jour : STOP à la destruction des invendus par Amazon. Avec pour l’instant plus de 200 milles signatures à son compteur, elle demande des actions pour empêcher la destruction des invendus par Amazon. 

Même si pour ses propres produits Amazon a fait le choix d’en livrer une partie à des revendeurs et d’autres à des œuvres sociales, ces dons restent mineurs. 

Toutes ces marchandises pourraient effectivement bénéficier à des associations. De plus, comme nous allons le voir plus bas, cette destruction n’est pas sans conséquence sur l’environnement. 

Contrefaçons et produits qui ne sont pas aux normes 

Contrefaçon sur Amazon
Stop à la consommation de produits contrefaits sur Amazon

Ces produits de fournisseurs indépendants stockés par Amazon posent problème car selon la DGCCRF (Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes), « sur plus de 160 objets commandés, deux tiers ne respectaient pas les normes européennes. Cosmétiques contenant des métaux lourds, déguisements inflammables… Un tiers des articles était même considéré comme potentiellement dangereux ! »(2)

Même si Amazon affirme demander à ses fournisseurs d’être en règle, une enquête menée par Wall Street Journal montre que plus de 4000 produits présents sur la plateforme d’e-commerce, en particulier des jouets et des médicaments, étaient interdits ou considérés comme dangereux par les autorités américaines(3). Malgré les investissements du géant, des produits passeraient entre les mailles du filet. 

Ce laxisme sur les règles de sécurité peut être dangereux notamment avec les jouets pour enfants et produits santé. 

Conditions de travail des salariés

Usine Amazon
Boycott de la consommation de produits Amazon

Concernant les conditions de travail dans les différentes usines Amazon en France, les articles de contestations et de dénonciations de mauvaises pratiques ne manquent pas. Il est donc plus facile de vous faire une liste non exhaustive de quelques-unes de ces dérives du géant du e-commerce : 

  • Cadence de travail des emplois dans la logistique réputée comme usante pour la santé et entraînant des troubles musculo-squelettiques. Tout ceci entraînant de nombreux arrêts maladie.  
  • Stress lié au travail et insomnies en raison d’une forte sollicitation psychologique des employés et d’une hiérarchie étouffante. 
  • Relation souvent compliquée entre les managers et les salariés avec une surveillance omniprésente des managers. 
  • Les 14 principes prônés par Jeff Bezos (4): Ces 14 lois de management sont imposées aux équipes et sont affichées un peu partout dans l’entreprise. En voici quelques unes qui montrent bien le management contestable et tyrannique de Jeff Bezos : 
    • L’obsession du client 
    • S’investir personnellement : avec l’interdiction par exemple de dire « Ce n’est pas mon travail »
    • Placer le niveau d’exigence toujours plus haut : ce principe incite les leaders à accroître en permanence leur niveau d’exigence. 

Raisons environnementales

Destruction de produits Amazon
Boycott de la consommation de produits Amazon

Nous avons vu plus haut qu’Amazon détruisait des produits neufs. Produire pour finalement détruire est contestable éthiquement mais l’est aussi pour des causes environnementales. 

Tous ces produits neufs sont amenés dans des centres de tri de déchets industriels. Les marchandises sont alors pour la plupart incinérées. Mais d’autres produits ne subissent pas ce sort et sont jetés dans des décharges à ciel ouvert. Recouverts de terre, ils vont alors mettre plusieurs dizaines années à se dégrader. Selon l’association les Amis de la planète, l’impact environnemental serait catastrophique. De la fabrication à la destruction, ces marchandises consomment beaucoup d’énergie et l’impact sur la planète est non négligeable.    

La lutte contre le gaspillage doit être la priorité, c’est pour cette raison que l’état doit légiférer sur ce sujet en 2020.  

Les contestations contre le géant Amazon n’en finissent pas. Mais les états semblent frileux à l’idée de s’attaquer à ce mastodonte.

(1) ActuaLitté.com – Amazon pèserait 6,6 milliards d’euros de chiffre d’affaires en France

(2) Capital.fr – Attention aux contrefaçons sur Wish ou Amazon

(3) Clubic.com – Amazon laxiste avec les normes de sécurité des produits qu’il vend ?

(4) L’ADN – Les 14 règles pour être un leader selon Jeff Bezos

Suivez nous !

1 commentaire sur “Amazon : Le génie du mal”

Laisser un commentaire