Violences faites aux femmes : la campagne choc de Camaïeu

Le 26 janvier dernier, Camaïeu lançait sa campagne de sensibilisation contre les violences faites aux femmes. Conçue en collaboration avec l’association SOLFA et l’agence Buzzman, cette campagne n’a pas manqué de faire réagir la toile et les avis des internautes se sont avérés pour le moins mitigés. Retour sur cette campagne choc !

 

Camaïeu : une entreprise qui s’engage auprès des femmes

Avant d’aborder la dernière campagne choc de Camaïeu plus en détail, il est tout d’abord important de rappeler l’histoire de l’enseigne. 

Fondée en 1984, la marque disposait d’une excellente notoriété. Cependant, au fil du temps, elle a connu une perte de vitesse et les années 2010 se sont avérées particulièrement difficiles. Camaïeu affichait d’importantes dettes et ne parvenait pas à se renouveler. Courant 2020, la marque a été rachetée par la Financière Immobilière Bordelaise (FIB). Depuis ce rachat, la stratégie de l’enseigne a été complètement repensée afin de s’affranchir du modèle de la “fast fashion” et s’engager activement auprès des femmes.

En effet, la marque mise maintenant sur une communication authentique et transparente, bien loin des mannequins photoshopés. Avec cette stratégie, Camaïeu casse les codes traditionnels du prêt-à-porter : la femme est considérée pour ce qu’elle est et non pas pour ce qu’elle porte. Pour Camaïeu, l’objectif n’est pas de devenir la référence du magasin tendance mais l’enseigne de prêt-à-porter préférée des Françaises.

Campagne
Campagne « A la ville cette femme porte du Camaïeu ».

Les valeurs de la marque sont : l’inclusivité, l’acceptation de soi, la sincérité, l’authenticité et l’engagement RSE.

L’enseigne se veut au plus proche de ses consommatrices et a pour cela développé de nombreux services comme par exemple la “garantie yoyo”, qui permet aux clientes de revenir échanger leur jean pour une taille plus grande ou plus petite, jusqu’à un an après la date d’achat ou encore des coachings de style personnels. De plus, la marque soutient toute l’année 4 causes qui touchent les femmes directement à savoir : l’emploi, la santé, l’environnement et la liberté.

 

Une campagne choc pour militer contre les violences faites aux femmes

L’objectif de Camaïeu avec cette campagne choc, était de promouvoir le 3919 : le numéro national d’écoute téléphonique et d’orientation à destination des femmes victimes de violences, gratuit, anonyme et accessible 24h/24.

campagne choc camaieu
Le T-shirt solidaire Camaïeu.

Dès le 26 janvier 2022, des images de femme battues se sont glissées parmi les fiches produits du site Internet de l’enseigne. En parallèle, la marque a également affiché ces images choc dans ses magasins. Le numéro 3919 quant à lui, apparaissait également dans les cabines d’essayage, sur les tickets de caisse et sur les t-shirts portés par les vendeuses.

La campagne a beaucoup fait parler d’elle ! En effet, les avis quant à cette initiative étaient pour le moins mitigés sur la toile. Certains utilisateurs ont accusé la marque de faire du “féminisme washing” ou encore du “purple washing” et d’ainsi glamouriser ces violences afin de redorer l’image de l’enseigne. D’autres ont soulevé un problème de ciblage en rapportant qu’il aurait selon eux, été préférable d’insérer ces images sur des pages de prêt-à-porter masculin. Enfin, d’autres ont jugé cette campagne « caricaturale » dans la mesure où elle mettait seulement en avant les violences physiques et non les violences psychologiques et verbales et entretenait par conséquent le cliché de la femme battue.

Véronique Bacquet, la directrice de Camaïeu a répondu face à ces accusations en revendiquant leur sincère volonté de communiquer le 3919 à un maximum de femmes, numéro malheureusement encore trop méconnu. La marque a défendu son initiative en soulignant que Camaïeu était l’enseigne de prêt-à-porter féminin préférée des Françaises et que par conséquent, cette campagne avait permis à des millions de clientes de voir le numéro 3919. La directrice de Camaïeu a également soulevé que cette initiative avait été saluée par de nombreux hommes et femmes.

 

Et vous, que pensez-vous de cette campagne ?

👉Retrouvez d’autres bad buzz du marketing dans notre rubrique dédiée.

 

Laisser un commentaire