Les moteurs de recherches “responsables” ? Et si on se mettait au vert !

En ces temps de confinement, plus que jamais nous passons notre journée sur internet et sur nos écrans. Cette consommation, très énergivore, bien que très peu d’entre nous s’en rendent compte, peut-être modifiée grâce à certaines alternatives. Aujourd’hui intéressons nous aux moteurs de recherches. Ces derniers sont très sollicités, ainsi Google, le géant américain enregistre près de 5,5 milliards de recherches par jour, soit 65 000 recherches par seconde ! La navigation sur internet, chaque année, c’est 2% des émissions mondiales de CO2. En marge de cette consommation de nouveaux moteurs de recherches plus responsables sont apparus.

 

 

Depuis plusieurs années de nouvelles alternatives ont émergé qui permettent de concilier navigation sur internet et protection de l’environnement et de l’écosystème. Alors que plus que jamais nous devons rester chez nous, petit état des lieux des solutions nous permettant de réaliser des recherches vertes !

 

Ecosia

 

Ecosia : responsable

 

Et si vous plantiez des arbres de votre bureau ? C’est le pari qu’a lancé Ecosia, le moteur de recherche allemand lancé en 2009. Ce dernier reverse près de 80% de son chiffre d’affaires dans des programmes de reforestation dans le monde entier. Ces programmes sont menés par des associations locales dans les quatre coins du globe (Brésil, Colombie, Espagne, Sénégal, Tanzanie). Les revenus basés sur les recettes publicitaires de l’entreprise sont ainsi divisés dans les coûts de structure, les publicités afin de connaître la marque mais également la publicité. Aujourd’hui, Ecosia investi massivement dans une électricité verte pour faire fonctionner son moteur de recherche et produit deux fois plus d’énergie solaire que nécessaire pour l’alimenter. Après 10 ans de fonctionnement, l’entreprise revendique avoir participé à la plantation de 80 millions d’arbres.

 

Pour les entreprises qui souhaitent investir en marketing et avoir un impact positif sur l’environnement, Ecosia revendique 15 millions d’utilisateurs actifs par mois, dont 3 millions rien qu’en France, et c’est 400 millions de recherches en novembre 2019.

 

 

Lilo

 

Lilo : responsable et solidaire

 

Allier navigation sur internet et participation à des projets solidaires, c’est le principe de Lilo. Les revenus publicitaires générés sont ensuite reversés à des initiatives que l’utilisateur souhaite soutenir parmi une liste de choix. Ce moteur de recherche responsable, français et créé en 2015 fonctionne sur un système de gouttes. Chaque recherche représente une goutte et 1000 gouttes représentent 4 euros. Depuis son lancement, Lilo revendique 1 million d’utilisateurs uniques et près d’1 milliards de recherches.

Lilo a également lancé une extension qui permet aux utilisateurs de réaliser des achats grâce à la plateforme. Les utilisateurs peuvent alors cumuler des gouttes en achetant, de l’équivalent de 1 à 7% de la valeur de son achat.

Pour être soutenu, les porteurs de projets doivent déposer le projet auprès de Lilo, avoir une vocation sociale et/ou environnemental, exister depuis au moins 1 an et avoir 2000 soutiens.

Ecogine

 

Ecogine : moteur de recherche

 

Créé en 2008 par 3 étudiants de Polytech, le moteur de recherche responsable lie à la fois les projets solidaires et l’environnement. En effet, Ecogine reverse 10% de ses revenus à un programme de compensation de rejet de CO2 et compense ainsi son empreinte carbone. Ses bénéfices, issues de la publicité sont ensuite reversés à 100% dans des ONG environnementales choisies par les utilisateurs. Ce montant est d’environ 2,10 € pour 1000 recherches.

 

N’hésitez pas à nous communiquer d’autres méthodes ou d’autres moteurs de recherches responsables, conseils que vous appliquez au quotidien afin de réduire votre empreinte carbone sur le web !

Envie de lire plus d’articles sur les initiatives green des marques : c’est par ici !

Laisser un commentaire