Batch cooking : la tendance qui affole les librairies et les réseaux sociaux

Bocaux alimentaires - batch cooking

Sans même le savoir, cela fait peut-être des années que vous pratiquez le batch cooking ! Née dans les années 2000 aux Etats-Unis et plus précisément à New-York, la méthode revient en force. Tout le monde ne jure que par elle, à en croire la multitude d’ouvrages traitant du sujet et les comptes Instagram qui lui sont dédiés.

Gain de temps, économies d’échelle à en faire pâlir Henry Ford et raisons de cet engouement planétaire, apprenez-en plus sur le batch cooking. 

(Attention, cette discipline s’adresse aux personnes possédant un grand congélateur.)

Qu’est-ce que le batch cooking ?  

Cette expression peut être traduite par “cuisine/cuisson par lot”. Le concept ? Cuisiner chez soi durant plusieurs heures (jusqu’ici rien d’exceptionnel) mais en plus grande quantité dans le but de confectionner des repas pour toute la semaine.

Cette pratique peut s’apparenter, à plus grande échelle, au fait de préparer une portion supplémentaire d’un plat, le soir, destinée à la pause déjeuner du lendemain. Le batch cooking nécessitant cependant davantage de temps pour créer une réelle plus-value, il se pratique plus facilement le weekend que la semaine.

Vous pouvez décider de cuisiner différentes préparations (plats en sauce, gratins, poêlées de légumes…) que vous “assemblerez” plus tard, au moment des repas. L’autre pratique consiste à réaliser une recette en totalité, alors dégustée à plusieurs reprises dans la semaine qui suit par exemple. Aussi, selon le type d’aliments et de préparations, vous pouvez congeler, permettant ainsi de varier plus facilement les repas.

Pour déjeuner seul le midi ou nourrir une tribu toute la semaine, le batch cooking s’adapte à tous les profils. Tel un sport, il se pratique de temps en temps pour le plaisir ou constitue un passage incontournable du weekend. Les plus adeptes et entraînés parviennent même à un niveau supérieur en maîtrisant l’art de l’organisation et du conditionnement ! 

En plus d’être parfaitement organisé et ainsi gagner du temps, cet instagrammeur arrive à mieux contrôler son régime alimentaire !

Autre exemple de conditionnement, cette fois-ci dans des contenants en verre pour un partenariat avec Ikea Belgium.

Aussi, pour ne pas avoir l’impression de manger trop régulièrement le même plat, vous pouvez bien entendu agrémenter et améliorer vos plats avec des produits frais le jour même. La base reste identique mais le plat prend de suite une autre dimension grâce à des épices, des herbes ou un accompagnement différent. 

Les 5 avantages du batch cooking

  1. Gain de temps : plutôt que de multiplier les passages dans la cuisine, on s’y enferme 2 à 3 heures dans le weekend et on en ressort avec des repas tous prêts, à déguster quand on le souhaite ! De plus, le gain de temps réside également dans le fait que l’on s’occupe de l’imposante vaisselle en une seule fois.
  2. Meilleures gestion et qualité des produits : ne laissez pas traîner vos fruits et légumes, votre viande ou vos laitages au fond du frigo ! Vous pouvez les utiliser rapidement après l’achat pour davantage de fraîcheur et de qualité, une meilleure maîtrise de l’aspect nutritionnel des plats, mais aussi pour réduire le gaspillage !
  3. Economies : des économies de temps, on l’a vu, mais également d’argent. En effet, (presque) comme un restaurateur, vous achetez les produits nécessaires en grande quantité et réalisez donc des économies.
  4. Petit geste pour la planète : conséquence de l’achat “de gros”, vous consommez moins d’emballages. La réduction du temps passé en cuisine signifie aussi moins d’énergie utilisée durant la préparation des repas par la suite.
  5. Recettes plus audacieuses : enfin, cela permet aux passionnés comme aux plus réticents de se lancer dans des recettes complexes, parfois jugées chronophages. En effet, passé 20h, on ne ressent pas forcément l’envie (voire le courage) de préparer un boeuf bourguignon, de la ratatouille et un risotto. Par contre, lorsque l’on a du temps devant soi, l’exercice devient plus plaisant.

Malgré tous ces avantages, le batch cooking exige une certaine rigueur. En effet, il n’est pas question d’acheter des produits en grande quantité pour ensuite les laisser à l’abandon, faute de temps. La méthode anti-gaspi risque dans ces cas-là de produire tout l’inverse. Ne vous découragez pas devant la charge de travail que cela semble représenter, le but est avant tout se libérer l’esprit. En amont comme en aval, le mot d’ordre reste l’organisation !

Gordon Ramsay Cooking GIF by FOX TV

Mais pourquoi un tel engouement ?

Cette tendance semble mettre en lumière une pratique que bon nombre de familles applique depuis toujours. Comment le batch cooking a-t-il envahi les librairies et les réseaux sociaux depuis quelques années ?

Tout d’abord, l’accélération du rythme de vie incite à trouver les meilleures méthodes pour organiser son temps au mieux. Le batch cooking permet, comme on l’a vu plus tôt, de regrouper les tâches liées à la préparation des repas et ainsi limiter sa présence devant les fourneaux. Ainsi, on dispose de nouveaux créneaux pour vaquer à ses occupations.

La tendance a pris une telle ampleur que l’on trouve même des professionnels de la discipline. Par exemple, Suzanne Mulholland (ci-contre) se désigne elle-même comme la “gourou du gain de temps” notamment grâce à ses méthodes d’organisation de la cuisine et des repas. Cette “batch-lady” a déjà 3 ouvrages à son actif et consacre désormais son temps à son site internet, sa chaîne Youtube et autres réseaux sociaux.

Autre raison de cet engouement : les fameux confinements de l’année 2020. En effet, l’accès à la restauration hors domicile étant restreint (voire inexistant à certaines périodes), cela a contraint nombre d’entre nous à se remettre aux fourneaux, du moins plus régulièrement. Même pour les inconditionnels de la cuisine, la tâche a alors pu devenir répétitive, voire une corvée. Le batch cooking est intervenu comme l’alternative entre obligation de préparer de nombreux repas et plaisir de cuisiner. On ne recherche alors pas obligatoirement le gain de temps mais une facilitation de la planification et de la gestion des repas.

Pour ne gâcher ni son temps, ni les produits, la dernière partie de cet article vous présente quelques ouvrages qui feront de vous le ou la pro du batch cooking !

Ouvrages

Initiation, familles nombreuses, veggie, bébés, au thermomix, rapide, idées recette… voici une sélection (non exhaustive) de livres pour rattraper votre retard ou peaufiner vos recettes :

Pour retrouver plus d’articles sur les dernières tendances culinaires, consultez la rubrique “Food” du blog !

Eve Miquel

Laisser un commentaire