Télé-réalité : les placements de produits abusifs des candidats sur les réseaux sociaux

De candidat de télé-réalité à influenceur sur les réseaux sociaux il n’y a qu’un pas. Si vous avez Instagram ou Snapchat, vous n’êtes sûrement pas passé à coté des placements de produits des candidats de télé-réalité. Alors, comment faire le tri entre les produits intéressants, testés par les influenceurs et les produits vendus avec de fausses réductions sur des sites de dropshipping.

Le dropshipping c’est quoi ?

Le dropshipping est une pratique légale permettant de vendre en ligne des produits qui sont en stock chez un fournisseur qui se chargera de livrer le client final. Pour faire simple, il suffit de penser à un produit qui se vendrait bien, de trouver le fournisseur via Aliexpress par exemple et de créer un site pour le vendre. Ainsi, à chaque fois qu’une personne achètera sur ce site, la commande sera transmise au fournisseur qui enverra le produit au client. Le propriétaire du site fixe donc son prix de vente selon ses désirs (jusqu’à 100 fois le prix d’achat) et a pour seul objectif de vendre. Pour cela, rien de mieux que de profiter d’une forte audience pour multiplier les bénéfices.

Des candidats de télé-réalité qui font le buzz pour des placements de produits ratés

 

Des exemples de placements de produits abusifs

Myfitbox : gonfler les prix pour proposer des réductions importantes

Myfitbox : ceinture abdos

Bayrose : le placement tendance à l’approche de la Saint Valentin

Bayrose : ourson de rose

BlushHair : du gel dans un tube de mascara

BlushHair : du gel dans un tube de mascara

Les faux Airpods Liberty Play

De nombreux candidats de télé-réalité ont fait des placements de produits pour ces faux Airpods vendus 39 euros (vs. 179 euros pour les vrais Apple et 8 euros pour des copies sur Aliexpress). Après avoir passé commande, de nombreuses personnes se sont plaintes de ne jamais avoir reçu leur commande. Pour les chanceux qui les ont reçus, beaucoup déplorent la faible qualité des écouteurs.
Il faut savoir que Liberty Play supprime systématiquement les commentaires négatifs sur leur compte Instagram, il faut se rendre sur des forums ou sur Twitter pour les voir :

Depuis quelques jours, il semble que la marque rencontre quelques problèmes. En effet, leur site internet est en maintenance. Reste à voir s’il reverra le jour ou s’il sera supprimé.

Nanapoucave nous aide à y voir plus clair !

J’ai interviewé la blogueuse Nanapoucave qui dénonce ces placements de produits abusifs présents sur les réseaux sociaux de nombreux candidats de télé-réalité. 

Peux-tu te présenter et nous dire depuis combien de temps tu es dans ce milieu ?
Je m’appelle Nadia (aka Nanapoucave). Je suis dans ce milieu depuis 6 ou 7 ans avec une pause de 2 ans. J’ai commencé en étant blogueuse, j’étais connue dans le milieu de la télé-réalité. Il faut savoir que les placements de produits sont arrivés assez récemment, avant c’était les bookings qui étaient à la mode, c’est-à-dire ramener les candidats en boîte de nuit et faire payer les boîtes pour y présenter les candidats. 

Selon toi, qui se cache derrière ces produits ?
Pour moi, la réponse est claire, nette et précise. Je l’ai déjà prouvé plusieurs fois sur Snapchat et Instagram. Pour plusieurs entreprises, il s’agit des candidats eux-mêmes. Au début ils mettaient même leur nom car on n’était pas encore sur leurs côtes. Ils ne savaient pas qu’un jour il allait y avoir des gens qui se rebelleraient et qui allaient fouiner. Maintenant ils les mettent sous le nom d’amis ou se débrouillent entre eux pour trouver une solution.

Essayent-ils les produits avant d’en faire la promotion ?
Non ils n’essaient pas les produits. Maintenant ce n’est plus un secret, on a tous vu la grosse arnaque avec BBryance. Ils en font tous la promotion alors qu’ils portent des facettes dentaires. Ils ont déjà fait des placements de produits où ils ne savaient pas comment mettre ou utiliser le produit. Donc non je ne pense pas qu’ils testent les produits qu’ils vendent à leurs abonnés. Et puis même lorsqu’ils font des stories eux-mêmes, on les voit tous avec leurs sacs Chanel, leurs chaussures Louis Vuitton ou Louboutin… Ils ne portent pas les chaussures Clarosa dont ils ont fait la promotion toute la journée.
En soi, faire des placements de produits ce n’est pas dangereux ou malhonnête, au contraire c’est quelque chose qui peut apporter de la visibilité à une marque. Le problème c’est que les candidats devraient avoir des placements de produits qui leur ressemblent. Qu’ils ne fassent pas tout et n’importe quoi. Lorsqu’on en voit un avec une marque, on sait que l’après-midi même ou le lendemain ils vont tous nous poster la même marque.

Penses-tu que les placements de produits des candidats de télé-réalité sont voués à disparaître ?
Rien n’est impossible, avant c’était les bookings qui étaient très à la mode. Les candidats de télé-réalité ne vivaient que de ça. Ils étaient payés entre 2000 et 10 000 euros par candidat alors que maintenant cela est beaucoup plus rare. Pour moi si quelque chose d’aussi populaire que les bookings s’est arrêté, il peut arriver la même chose avec le dropshipping. Le problème c’est qu’ils veulent de l’argent rapidement, ils ne prennent pas le temps de bien faire les choses. 

Des conseils à donner aux personnes qui suivent ces candidats sur les réseaux sociaux?
Le conseil que je donne souvent sur mes live Instagram et Youtube, c’est d’aller voir si le produit n’est pas moins cher ailleurs si celui-ci leur plaît. On a quand même trouvé des marges allant jusqu’à 100 euros sur des produits achetés 1 euro.
L’autre conseil que je donne, car je ne veux pas démolir les placements de produits, c’est de suivre des gens en qui vous avez confiance. De suivre des gens qui auront testé les produits avant de vous en faire la promotion. Aujourd’hui ce qui fonctionne au niveau des placements de produits ce n’est pas forcément les candidats mais les micro-influenceurs car on travaille avec de micro-entreprises qui ont vraiment besoin de visibilité pour vendre leurs produits. Ce sont souvent des produits français, bio etc… Et même quand ça vient de l’étranger, on essaye de donner de la force à de petites entreprises qui ne peuvent pas payer de gros influenceurs à 1000 euros et plus. 

Comment éviter les arnaques d’après toi ?
Ce que je conseille aux gens qui sont vraiment intéressés, malgré qu’on les prévienne, c’est de taper le nom du site sur societe.com pour regarder depuis quand le site existe, où il est situé… En général quand un site est trop récent, ça ne sent pas bon. On est début 2020 et il y a déjà des sites dont les candidats font la promotion qui ont été créés cette année.

Ne vous faites plus avoir !

  1. Faites une recherche photo sur Aliexpress : si un produit vous intéresse, autant l’acheter beaucoup moins cher. 
  2. Si vous ne le trouvez pas et que vous voulez acheter sur le site proposé par un candidat : tapez le nom de la marque sur Google et Twitter pour voir de vrais avis consommateurs. 
  3. Regardez sur societe.com la date et le lieu de création du site.
  4. Vérifiez en bas de page si les mentions légales obligatoires sont présentes. 
  5. Si elles y sont : vérifiez si elles comportent une adresse postale, mail et un numéro de téléphone.

Attention, lorsque vous commandez sur un site étranger, les recours en cas de problème sont très souvent difficiles, voire impossibles.

Alors, pensez-vous que le gouvernement devrait davantage réglementer les placements de produits sur les réseaux sociaux ?  

 

Suivez Nanapoucave sur ses réseaux sociaux :
– Instagram : @univers2nanaa
– Snapchat : @universdenana
– Youtube : Nana Poucave

 

Sofia N.

 

Suivez nous !

Laisser un commentaire