Le fromage dans tous ses états !

Aujourd’hui, c’est la journée nationale du fromage ! Ce produit laitier est consommé de l’apéritif au dessert à travers de nombreuses recettes : mini-boules de mozzarella fourrées à l’apéro, toast de chèvre chaud en entrée, tiramisu pour le dessert. Ainsi les professionnels ont su s’adapter et répondre à la curiosité des consommateurs à travers de nombreuses innovations.

Le marché du fromage en France

Selon l’interprofession laitière, le CNIEL, en France on dénombre près de 1 200 fromages, dont 45 fromages d’Appellation d’Origine Contrôlée (AOP). De plus, 92% de Français consomment du fromage au moins une fois par semaine. Pour ce qui est des différents types de fromages, les plus appréciés (40%) sont ceux à pâte molle tels que le camembert, le brie ou le munster. Ensuite, on retrouve les pâtes pressées cuites (30%) comme l’emmental et le gruyère, les pâtes pressées non cuites (23%) où l’on retrouve le cantal et le reblochon et enfin les pâtes persillées (6%) comme le roquefort.

Le fromage s’adapte !

Depuis plusieurs années, le secteur fromager a su s’adapter en proposant des nombreuses innovations. Les industriels se montrent concernés par les évolutions de nos modes alimentaires et prennent de réels engagement envers des consommateurs de plus en plus avertis.

Pour valoriser le fromage, la démocratisation du bio est une des pistes à suivre. Pour cela, on retrouve la marque Bel qui a décidé d’adopter un nouveau positionnement baptisé « For all. For good » qui repose sur trois valeurs : l’amont laitier, la naturalité et l’environnement. Ainsi, la marque a étendu sa gamme de fromage en lançant en 2018 le mini Babybel bio et l’année suivante La Vache qui Rit bio. De plus, depuis début janvier, la marque a créé un nouvelle marque « Le Fromage de Margot » qui propose un fromage 100% français et issu de l’agriculture biologique.

Les fromages bio chez Bel

En plus des innovations produit, les marques décident de proposer des initiatives concernant le développement durable et leur empreinte environnementale. Par exemple, Savencia avec son plan RSE Oxygen met en avant des emballages écoconçus et l’utilisation d’encre végétale et de matériaux renouvelables. Un autre point également abordé par les industriels : le gaspillage alimentaire. On peut notamment saluer l’action de Savencia qui mène depuis deux ans des opérations Stop au gaspi avec St Môret, en donnant ses invendus aux banques alimentaires.

Autre innovation pour élargir le marché, les fromages « hybrides animal-végétal ». Par exemple, Bel est en train de travailler au lancement, en 2020, sur les marchés européens et américains, d’une Vache qui rit composée à 50 % de lait et à 50 % de végétal, avec des légumineuses.

Pour conclure, au sein des PGC (Produits de Grande Consommation), les fromages sont l’une des seules catégories en croissance en valeur et en volume. Ainsi les industriels ont la possibilité de développer leur gamme et de répondre aux attentes de tous les consommateurs.

Découvrez plus d’articles Food sur notre blog ! 😋

Suivez nous !

2 commentaires sur “Le fromage dans tous ses états !”

Laisser un commentaire