Que mangerons-nous en 2049 ?

On se souvient tous de « L’aile ou la cuisse » de Claude Zidi avec Louis de Funès et Coluche, qui déjà anticipait l’excès de la nourriture industrielle et du roman « Soleil Vert » d’Harry Harrison qui nous donnait, quant à lui, un avant-goût de l’alimentation du futur.
Gaspillage alimentaire, surpêche, maltraitance animale… la FoodTech va t-elle révolutionner nos assiettes ? Que mangerons-nous dans quelques décennies ?

Pizza imprimee en 3D

 

LA NOURRITURE IMPRIMÉE EN 3D

food

Oui, vous avez bien lu, bienvenue dans l’ère de la food high-tech. Bien qu’il soit difficile de visualiser la manière dont il est possible d’imprimer de la nourriture en 3D, ce procédé a vu le jour il y a déjà quelques années. Il sera ainsi possible de manger tout ce que l’on souhaite à condition d’avoir les cartouches d’ingrédients nécessaires.

Côté marketing, c’est un moyen ludique de personnaliser sa nourriture et de créer soi-même le plat de ses rêves ! Parce que la food du futur peut aussi être fun.

 

PRODUIRE DE LA VIANDE IN-VITRO

food

Des steaks artificiels, produits en laboratoire ? C’est bien ce qui se développe principalement aux Pays-Bas et aux Etats-Unis. Dans la Silicon Valley, de nombreuses startups agroalimentaires créent actuellement une « nourriture high tech 2.0 ». Leurs objectifs ? Stopper l’élevage intensif, rendre les repas plus sains, plus efficaces et meilleurs pour l’environnement.

 

UN POISSON QUI PREND RACINE

food

 

Lors de l’exposition « The Embassy Of Food » à Eindhoven, deux étudiantes de la Design Academy of Eindhoven ont imaginé un poisson vegan conçu à partir de plantes. Face à la menace croissante de la surpêche, Anna Diljà Sigurðardóttir et Sorrel Madley ont créé une texture similaire au poisson, comportant les mêmes valeurs nutritionnelles.

 

 

 

DES LÉGUMES HYBRIDES

food

 

Tomtato, c’est la première plante hybride qui fait pousser à la fois des tomates et des pommes de terre. Après 15 ans de recherche, c’est à l’entreprise Thompson & Morgan que l’on doit cette invention, qui a créé une espèce de plante où différents légumes poussent sur un même pied. Ces légumes hybrides sont assortis en familles végétales similaires de manière à coexister en parfaite harmonie.

 

 

DES EMBALLAGES COMESTIBLES

food

 

Et si nous pouvions aller jusqu’au bout et manger notre assiette ? L’innovation se fait aussi du côté du packaging. Que ce soit à base de protéines de lait, de riz, des lipides ou bien de la cire végétale, les scientifiques ne cessent d’innover. Avec un objectif premier de réduction des déchets liés à l’alimentaire, ces nouveaux emballages vont également permettent de nouvelles expériences sensorielles.

 

Pour la route, je vous laisse découvrir la bande-dessinée « Manger vers le futur », l’histoire de quatre protagonistes  qui se retrouvent chaque année de 2018 à 2050 autour d’un repas. Entre péripéties relationnelles, personnelles et alimentaires, cette BD nous montre une évolution possible des pratiques et représentations alimentaires des prochaines décennies, avec en toile de fond une société et un monde en mouvement.

Alors, prêt à troquer votre assiette ? 

Idées farfelues

Et si on faisait une grosse tempête de cerveau en commentaire pour trouver de nouvelles idées farfelues ?

Eh oui, il faudra bien nourrir les quelques 9 milliards d’êtres humains qui devraient peupler notre planète d’ici 2049, alors autant s’y mettre dès maintenant !

Découvrez les dernières tendances food ici.

Suivez nous !

1 commentaire sur “Que mangerons-nous en 2049 ?”

Laisser un commentaire