Drogue : un business comme les autres niveau marketing ?

Drogue et marketing

Pour mon tout premier article de la catégorie Et ça j’achète, j’ai décidé de m’intéresser au milieu sombre de la drogue ! Si vous aussi vous voulez vous lancer dans ce juteux business, lol Issa Joke ! Évidemment je n’achète/consomme pas, et vous non plus j’espère !

 

Toutefois, je trouve ce sujet d’études très intéressant. Comme le reste du marché, il tend à se moderniser. Et côté recherche & développement, eh ben.. on n’arrête pas le progrès ! De plus les distributeurs (oui, on va dire ça comme ça…) font preuve de beaucoup d’ingéniosité en matière de communication pour se faire connaître et multiplier leurs ventes.

Voici quelques exemples !

Les lancements de nouveaux produits encore plus fréquents que chez Apple !

Bien qu’il y est évidemment quelques produits, vaches à lait* dans cette industrie, (weed, extasie…) ; les innovations se font régulièrement.

En ce moment, la dernière tendance c’est le protoxyde d’azote. Il s’agit d’un gaz provoquant des réactions hilarantes, une sensation excitation, d’euphorie pendant une dizaine de secondes. Malgré le fait que cette substance soit parfaitement légale, car utilisée dans les siphons en métal pour faire de la chantilly, elle n’en reste pas pour le moins dangereuse !!!!!!!!!!!!!

Les conséquences : dégâts neurologiques, troubles de la main et de la sensibilité, sont irréversibles. C’est pourquoi 8 sénateurs ont consigné une proposition de loi pour en interdire la vente aux mineurs.

*Un produit vache à lait : selon la matrice BCG (Boston Consulting Goup), est un produit qui contribue généralement fortement aux bénéfices (d’où le terme de vache à lait) car les investissements de production et / ou de communication sont souvent déjà amortis.(définition de définitions-marketing.com)

drogue markting

 

Merchandising et carte de fidélité à Toulouse : le iencli** est roi !

Vous le savez sûrement l’environnement du lieu de vente, ayant un impact certain sur nos 5 sens, favorise ou non l’achat. C’est pourquoi à Toulouse, certains dealers du quartier du Mirail, ont trouvé judicieux de changer les ampoules classiques de leur bâtiment, par des lumières d’ambiance de couleur rouge et verte. Ainsi, ils auraient rendu l’espace de vente plus attrayant.

Ce n’est pas tout, d’après la Dépêche, ils auraient également mis en place un système de carte de fidélité, de goodies et fourniraient même leur produit dans un packaging innovant.

** ien-client : ou client en verlan : personne qui essaye de se donner une street-crédibility sans le vécu.

Drogue et marque employeur !

Oui oui, vous avez bien lu. À l’instar de Disneyland Paris, Coca-Cola ou encore Google, les barons de la drogue développent leur marque employeur***. En gros gamos dans la cité, bad bitch sur le côté.. Bref, ils vendent à certains naifs, la vie de rêve (askip).

Mais le plus étonnant restent encore les méthodes de recrutement, dans une cité à Marseille le mois dernier, des policiers sont tombés sur des tracts sur lesquels étaient publiés une offre d’emploi peu commune. Voici quelques extraits (source : 20minutes.fr) :

« Votre droguerie Capsule Corp recrute ! Nous recherchons un vendeur, en TP (temps plein). Il est en charge de l’accueil des clients et de la bonne vente »

« La droguerie Capsule Corp est fière de vous accueillir du lundi au dimanche, de 10 heures à minuit. (…) Vous serez accueillis chaleureusement et en toute sécurité par notre équipe de choc. »

*** : La marque employeur est un groupement d’actions et leviers marketing activés dans le but de rendre l’entreprise attractive aux yeux de futurs collaborateurs et de fidéliser les salariés actuels. (définition de parlonsrh.com)

marque employeur

 

FIN

 

Si ça vous a plu, vous pouvez aussi aller lire mes précédents articles :

Suivez nous !

Laisser un commentaire