Arrêtons de nourrir les poubelles : passons au compost !

On vous rassure de suite ! On n’est pas là pour blablater mais pour vous dégoter des solutions simples pour vous permettre de passer le cap du compost ! Un nouveau business ? En tout cas, une aide pour vous accompagner dans votre objectif zéro déchet 2020 ! Tentez ? Suivez le guide !

Crédit : https://www.zerowastefrance.org/demarche-zero-waste/composter-et-trier-les-biodechets/

LE SAVEZ-VOUS ?

Les pertes et le gaspillage alimentaire représentent 29 kg / an / habitant selon l’ADEME (Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie). Près de 30% des ordures ménagères sont des déchets compostables qui finissent leur vie en décharge et en incinérateur ! Des méthodes bien coûteuses… A titre d’exemple, en 2016, plus de 6 880 tonnes de déchets verts ont été apportées à la déchetterie d’Etueffont et dans les bennes communales, ce qui représente un coût de collecte et de traitement de plus de 450 000 € TTC, soit près de 10 € par habitant selon la SMICTOM de la zone Sous-Vosgienne (Service de Gestion des Déchets).

LE COMPOSTAGE EN BREF ?

C’est recycler les déchets verts de votre jardin, balcon et de vos intérieurs en les amassant en tas afin qu’ils se décomposent ! S’ensuit un processus de dégradation et de maturation afin d’obtenir un humus riche : on reproduit le cycle naturel qui se passe en forêt tout naturellement ! Eh oui, le compost est un véritable retour aux sources !

Les déchets organiques ont vite tendance à se multiplier, mais est-ce que vous savez tous qu’ils peuvent nous être utiles de les recycler, même à notre échelle ?

LE COMPOSTAGE : ÉCOLO-ECONO-PRATIQUE !

STOP AU GASPILLAGE ALIMENTAIRE

Ce n’est plus un secret : nous produisons trop de déchets ! Composter permet donc la réduction des déchets organiques qui doivent être collectés, transportés et incinérés.

LES ECONOMIES D’ENGRAIS, DE TERREAU, D’EAU ET D’ARGENT 

Les déchets organiques se transforment en terreau riche et 100% naturel ! Oui, c’est bien l’un des principaux avantages du compost, également appelé « engrais composé » : nourrir les plantes et les rendre résistantes aux maladies. Le petit secret ? Composter un maximum d’éléments différents, pour qu’il soit le plus équilibré et complet possible !

Que ce soit en maison ou en appartement, nous avons tous le droit d’avoir des plantes d’intérieurs, un potager en pots sur notre balcon.;; Et si jamais ce n’est pas le cas, le compost obtenu peut être proposé à vos voisins qui seront bien contents de recevoir un humus riche et naturel ! Et si jamais les espaces verts près de chez vous vous diront merci ! Alors on dit au revoir à l’utilisation de produits industriels et on se met au vert fait-maison ?

EN BREF ?

Le compost vous fera gagner de l’argent = moins de déchets = moins de sacs poubelle à acheter et moins de déchets à incinérer + plus d’humus naturel = moins d’engrais chimiques et de terreau à acheter ! Un véritable cercle vertueux pour notre environnement et notre porte-monnaie !

En appartement, c’est devenu possible ?

Dans votre jardin, sur votre balcon, mais aussi dans votre cuisine, testez l’efficacité du tri en mode #compostage !

Bon… on vous voit venir, vous vous imaginez déjà des odeurs désobligeantes et des petites bêtes qui passent devant votre nez ? Promis, que ce soit en intérieur ou sur votre balcon, un compost bien entretenu est un compost qui ne produit aucun désagrément !

MAIS OU EN ACHETER UN ?

Si vous ne souhaitez pas le fabriquer vous-même, ne vous inquiétez pas, de nombreuses offres sont trouvables : sur internet, dans une jardinerie ou magasin de bricolage, dans les boutiques spécialisées dans l’écologie, ou encore chez les fabricants de composteurs directement ! Vous avez le choix !

MAIS QUEL COMPOSTEUR CHOISIR ?

Eh oui, l’offre de composteurs sur le marché est exponentielle ! Première question à se poser : où souhaitez-vous mettre votre compost ?

  • Dans votre jardin ? Vous pouvez faire le choix du bac à compost (en plastique de 50 à 100€ ou en bois de 50 à 300€), du composteur rotatif (de 100 à 300€) ou encore du compost en tas (aucun matériel nécessaire).
Crédit bac à compost : https://bit.ly/377S6ff
Crédit compost rotatif : https://bit.ly/2TD2GHl

 

  • Sur votre balcon ? Vous pouvez faire le choix du seau à compost (de 20 à 40€), du composteur éco (de 40 à 80€), ou encore du  lombricomposteur de balcon (dès 60€),
Crédit seau à compost : https://bit.ly/376Qbry
Crédit composteur eco : https://bit.ly/2R9aq2j
Crédit lombricomposteur de balcon : https://bit.ly/38qi5it
  • Dans votre intérieur ? L’utilisation en cuisine ou dans une cave par exemple est tout à fait possible grâce aux lombricomposteur d’intérieur (à partir de 80€), dans lesquels il sera nécessaire d’y ajouter des vers que l’on peut acheter dans les commerces.
Crédit lombricomposteur intérieur : https://amzn.to/30GA3KP

 

Bien entendu, il ne s’agit que d’une liste non exhaustive des composteurs commercialisés, il est bien entendu possible de fabriquer son propre composteur et il en existe des centaines sur le marché. Alors… à vos claviers, vous trouverez votre composteur rêvé selon vos attentes et vos possibilités !

Pour en savoir plus : de nombreux sites comme celui-ci proposent de nombreuses informations et des propositions de composteurs en tous genres.

L’INITIATIVE DES COLLECTIVITÉS ?

QUE FONT-ELLES ?

Certaines villes mettent aussi en place des compostages partagés ! Le principe est simple, des placettes de compostage sont mises à la disposition des habitants d’immeubles pour offrir une solution aux personnes logeant dans un habitat collectif. Alors renseignez-vous à la SMICTOM de votre zone d’habitation ! Sinon vous avez aussi la cartographie Géocompost participative qui référence l’ensemble des sites de compostage à proximité !

Crédit : https://lesactivateurs.org/geo-compost-en-chiffres/

Pour en savoir plus sur le compostage, nous vous conseillons vivement le guide publié par l’ADEME (Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie) qui vous fournira tous les conseils, astuces, et solutions à votre disposition !

Et n’oubliez pas : la loi de Transition énergétique (17 août 2015) a fixé un objectif de généralisation du tri à la source des biodéchets d’ici 2025. Chaque citoyen devra avoir à sa disposition une solution lui permettant de ne pas jeter ses biodéchets dans les ordures ménagères résiduelles. L’Union Européenne a confirmé cette nouvelle obligation en 2018 avec l’adoption du Paquet Economie Circulaire, avec une échéance plus courte, au 31 décembre 2023.

Et si on vous dit que Leonardo DiCaprio s’est aussi mis au compost, ça finit par vous convaincre ? Et si on se laissait tenter pour sauver notre planète ? Arrêtons de nourrir nos poubelles !

Océane Coux

Suivez nous !

2 commentaires sur “Arrêtons de nourrir les poubelles : passons au compost !”

  1. Super cet article. Pour la part cela fait bien 10 ans que je composte tout ce que je peux. Pour moi cest essentiel de ne pas gaver les poubelles de déchets que je peux par la suite utiliser pour mon jardin potager.

Laisser un commentaire